Plus d’une PME sur cinq est victime de cyberattaque

Les PME ont particulièrement été exposées à des actes de cyber-malveillance au cours des 12 derniers mois, selon une étude présentée par Kaspersky Lab et Euler Hermes, lundi 17 décembre 2018.

Sources :  Chef d’entreprise.com / Mickaël Deneux / 18 décembre 2018

Les PME sont devenues une cible prioritaire pour les cybercriminels, selon une étude présentée par Kaspersky Lab et Euler Hermes, lundi 17 décembre 2018.
Au cours des 12 derniers mois, 21% d’entre elles ont été victimes d’une cyberattaque.
La plupart du temps, le coût de ces attaques ne dépasse pas 10 000 euros (64%), bien qu’il soit parfois beaucoup plus élevé.
14% des répondants admettent que les attaques leur ont coûté plus de 51 000 euros
, et même plus de 100 000 euros pour 6% d’entre eux.

Le document identifie également les 5 risques informatiques qui inquiètent le plus les chefs d’entreprise de petite et moyenne structure.
À savoir :
– les e-mails frauduleux (52%),
– le piratage de données (51%),
– les malwares (41%),
– la perte ou le vol de matériel informatique (26%) et
– la fraude-malversation-escroquerie (24%).

Par ailleurs, à la suite d’une attaque ou d’une fuite de données, les dirigeants sont particulièrement préoccupés par : la divulgation d’informations confidentielles (63%), l’impact négatif sur la réputation de l’entreprise (38%), les pertes d’exploitation ou de chiffre d’affaires (30%), les pertes financières directes (28%) et, enfin, la cyber-extorsion (17%).